Edith Manevy
comédienne

Biographie



A onze ans, j'ai décidé « Quand je serai grande, je serai comédienne »...

Depuis je me suis formée au jeu aux ateliers de la comédie de Saint-Etienne et au conservatoire du 6 ème arrondissement de Paris. J'ai fais mes débuts sur scène dans Les Troyennes de Michel Vinaver au Théâtre de la cité et une Heure avant la mort de mon frère de D. Keene au festival d'Avignon. J'ai intégré la troupe du Théâtre des Loges pour jouer Le Misanthrope de Molière et Tailleur pour Dames de G. Feydeau.

Avec la compagnie Alyopa j'ai créé Sana Prince du Désert, Cash Misère et Les Enfants du Monomotapa. Je suis entrée au Théâtre en l’Air pour jouer Flamenca Lorca. Dans la compagnie, j'ai également appris à transmettre le théâtre aux enfants, adolescents et adultes.

Depuis quelques années, je travaille avec la compagnie Propero Miranda, le spectacle Je Reviens de la Vérité s'est joué en France et aux Etats-Unis.


Actualités



Théâtre représentations

"Je reviens de la vérité" de Charlotte Delbo.

Festival d'Avignon du 7 au 28 Juillet 2017.

Salle Roquille
3 rue Roquille, Avignon à 13h.
(relâche le mardi)

Festival des Trois Chaises le 29 Juillet 2017.

Télécharger le flyer




Théâtre répétitions

"Le 20 Novembre" de Lars Norén avec la compagnie Alyopa
en Août 2017

"Ça tourne au vinaigre!" avec Cie de la Nef Ailée




Photos


 
Photos: Rodolphe Marty

Spectacles


Les enfants du Monomotapa
Compagnie Alyopa - Spectacle burlesque et familial, dès 5 ans

Ma tête est un vrai gruyère, je ne sais plus ce que j'ai fait hier, dit Madeleine.

Un soir, dans une maison de retraite, la Mort vient chercher Madeleine, mais celle-ci n'est pas prête à mourir.

En effet, comment accepter la mort quand on a perdu la mémoire ? Comment partir sans pouvoir regarder en arrière ?

Elle appelle Violette et Lucien, ses deux meilleurs amis, à la rescousse. A la recherche des souvenirs perdus, commence alors pour ces trois intrépides vieillards une aventure extraordinaire.


Flamenca Lorca
Théâtre en l'air - Théâtre et danse flamenco

Dans Lorca, les femmes sont poursuivies par le regard des commères, par les bien-pensants qui observent derrière leurs fenêtres le moindre geste de chacun. La tradition, modèle unique, enferme les femmes… mais dans l’intimité de leur chambre rien ne peut les contraindre, ni les commères, ni la mère, ni les sœurs, ni l’homme.

Justement l’homme ! Lui aussi se débat avec ses désirs et le regard de l’autre. Figure masculine que rien ne doit ébranler, il a une place à tenir sous peine de mort.

Et plus les contraintes sont fortes, plus les désirs sont grands, les âmes brûlent sous la chaleur andalouse, les corps se consument, la passion comme dernière force de vie… ils ne restent alors que la voix et la danse pour exprimer ce que les mots ne peuvent et ne doivent pas dire.


Je Reviens de la Verité
Compagnie Prospero Miranda - Théâtre

Dans une scénographie épurée à l'extrême, les silhouettes des trois comédiennes se détachent sur un cercle immaculé, ombres des femmes dans le camp d’Auschwitz. Elles font résonner les paroles des résistantes déportées, dans la langue dense et lumineuse de Charlotte Delbo. Elles disent la tragédie des douleurs et les miracles de la solidarité.


Contact


Edith Manevy

contact@edithmanevy.fr